Martin Ouellette - La beauté des choses banales

La beauté des choses banales « Il y a quelque chose de sacré dans le profane, quelque chose de beau et de durable dans les moments passagers que rappellent des objets oubliés parce qu’ils ont été jetés ou délaissés. Lorsque je peins, je m’inspire de photographies macroscopiques d’objets en décomposition que je trouve dans le paysage urbain : des détails de vieux magazines, des fi ls, des clous rouillés ou des poteaux de bois couverts d’agrafes et d’affi ches déchirées. Ces objets produits en masse sont utilisés pendant un certain temps, puis ils sont livrés aux assauts des éléments dans le milieu naturel. C’est dans cet état transitoire, dans ce moment situé quelque part entre la gloire et la déchéance, que je découvre un nouveau monde qui, souvent, passe inaperçu dans notre vie quotidienne. » « Pour moi, la peinture est une forme d’alchimie : je crée quelque chose d’unique à partir d’images d’objets rouillés, quelque chose qui fi nit par dépasser l’utilité initiale de l’objet et l’intention qui a motivé sa fabrication. La beauté de la décomposition, qui fait partie du cycle de la vie, est visible partout. Elle est aussi unique et fragile que le monde et les gens qui y vivent. »

https://vimeo.com/125241717

GalerieYoun