Back to All Events

Damián Siqueiros

  • Galerie Youn 5226 Boulevard Saint-Laurent Montréal, QC, H2T 1S1 Canada (map)

La poésie des chambres

Les photographies de Damián Siqueiros illustrent l’intérêt soutenu de l’artiste pour la construction de l’identité. Elles le font par l’entremise des éléments représentés et de la technique dont l’artiste se sert. Le contenu et la forme sont entretissés, formant un reflet continu et ouvert qui remet en question notre représentation du soi et du monde, ce que nous considérons comme essentiel et vrai. Chaque image constitue la forme esthétisée d’une lutte à la fois intime et sociale.

La création des images a forcé l’artiste à devenir multidisciplinaire : il devient artiste de maquillage, concepteur de décor, réalisateur, photographe et artiste numérique. La première phase, la préproduction, est axée sur la création du personnage. Les choix effectués quant au style et au maquillage sont fondamentaux. La séance de photo suit immédiatement, en studio ou dans un décor.

Dans la dernière partie du processus, la postproduction, l’image est légèrement retouchée ou construite selon chaque projet. Mais c’est surtout la partie du processus dans laquelle les images obtiennent une bonne partie de leur riche texture.

La construction de l’identité de genre est un leitmotiv des œuvres de Siqueiros, particulièrement pertinente dans les séries Life as an Everyday Performance, Sacred performances: a Couple of Rules et The Heroides (The Heroines). Dans les dernières décennies, la définition de l’identité par rapport au sexe biologique et à sa représentation sociale est devenue de plus en plus complexe, en grande partie grâce aux théories féministe et queer. L’artiste trouve une valeur profonde aux idées de Judith Butler, pour qui le « genre » devient une performance. Ces concepts prennent forme dans les idées préconçues qui entourent la masculinité et la virilité, et sont mis en opposition (ou pas) avec la féminité, qui constitue « l’autre ».

La démarche de l’artiste peut donc se lire comme une allégorie du caractère performatif de l’identité. Elle forme une tentative de représenter ce que l’on ne peut pas voir. Elle constitue une manière colorée de traiter l’incongruité de la conception de l’être humain comme étant unitaire et immuable. Le mot « allégorie » semble être le bon pour décrire les œuvres de Damian Siqueiros, car elles sont étroitement liées à la peinture classique, comme le suggère leur style à mi-chemin entre la photo et la peinture.

Les différents niveaux de relation avec le réel qui unissent et séparent la peinture et la photographie depuis l’invention de cette dernière deviennent un outil d’esthétisation pour Siqueiros, mais aussi une façon de mettre en évidence la surface de l’image en incorporant des textures qui font écho au caractère matériel de la toile et du papier sur lequel l’image est imprimée. Cet accent mis sur la surface augmente le besoin de conscience de la nature « cinématographique » de l’identité, et souligne la perception de l’identité qu’offrent notre propre regard et celui d’autrui.

C’est par la poésie visuelle du dialogue entre les corps dans l’espace et l’observateur, dialogue qui tourne autour de la compréhension du soi, que l’artiste nous demande de revoir nos croyances. Les images nous mènent à remettre en question qui nous sommes et notre identité, comment les corps et l’historique de leur représentation les définissent, comment l’espace réagit à notre comportement et comment nous, observateurs, nous y identifions.

Écrit en collaboration avec Christelle Proulx. Inspiré de son texte sur l’artiste : « The Allegory of Performativity: The work of Damian Siqueiros ».

— Plus sur Damián Siqueiros

Œuvres exposées

Earlier Event: September 21
Mark Liam Smith
Later Event: November 4
Maxwell Hyett