Back to All Events

Noir & Black


Noir & Black

L’artiste doit se libérer des préjugés de la pensée traditionnelle, classique, s’il souhaite créer avec liberté. En arts graphiques, il existe un fort parti-pris contre le noir.

Le noir et le blanc ont souvent servi à décrire des opposés – la vérité et l’ignorance, le bien et le mal, l’époque « des ténèbres » et l’ère des Lumières. En même temps, depuis le Moyen âge, le noir est devenu la couleur symbolique de la solennité et de l’autorité, et pour cette raison les juges et magistrats le portent encore. 

Dans l’Empire romain, le noir est devenu la couleur du deuil et avec les siècles on l’a fréquemment associé à la mort, au mal, aux sorcières et à la magie. Cette association traditionnelle du noir avec la mort et le péché a mené à une conviction généralisée que le noir est déprimant et sinistre, et doit donc, si possible, être évité.

De nombreux artistes graphiques occidentaux se tiennent loin du noir. Quand ils n’ont pas le choix, ils acceptent le noir à contrecœur et font peu d’efforts pour découvrir ou développer son potentiel. Heureusement, certains artistes ont compris et exploité ce potentiel. Parmi les nombreux artistes qui se sont servis du noir comme d’un élément vital dans leur œuvre, citons Rouault, Braque, Miró, Léger, Arp et Picasso. Beardsley, Masereel et Posada s’en sont servis presque exclusivement.

Le noir et le blanc sont les couleurs crues de la lutte entre la vie et la mort. « Guernica » de Picasso témoigne avec éloquence de la puissance expressive du noir et de ses compagnons naturels que sont le gris et le blanc. L’absence des couleurs attendues rend plus spectaculaire l’impact de cette murale. L’euphémisme qui provient de l’usage du noir, du blanc et du gris rend supportables l’horreur et la violence illustrées tout en mettant un accent paradoxal sur l’imagerie brutalement tragique.

Dans la peinture japonaise, le noir (sumi) est souvent l’unique couleur employée. L’artiste japonais trouve que la couleur peut tromper l’œil, alors que le noir ne le peut jamais. Le célèbre peintre japonais Kubota a souvent souhaité vivre assez longtemps pour en arriver à se départir entièrement de la couleur et ne plus se servir que du noir. Les motifs des maisons japonaises se basent sur l’utilisation des contrastes entre les matériaux foncés et pâles.

De nombreux artistes pensent qu’une œuvre devient plus colorée en fonction de la quantité de couleur qu’elle contient. C’est souvent faux. Des couleurs limitées jumelées au noir et au blanc, qui offrent un arrière-plan brillant, mais neutre, sont souvent bien plus efficaces que des couleurs plus nombreuses. De plus, la tendance du noir et du blanc à éclairer et à égayer les autres couleurs octroie souvent à toute couleur utilisée une éloquence plus grande que son emploi seule ou en combinaison avec d’autres couleurs primaires et secondaires. Cela est particulièrement marqué dans le cas des couleurs foncées.

Il est impossible de définir le froid sans faire référence à la chaleur. Impossible de comprendre la vie en faisant abstraction de la mort. Nous utilisons le noir pour représenter la mort, mais en vertu de ce fait psychologique, le noir définit la vie. En offrant un contraste, le noir souligne la vie, la lumière… et la couleur. 

 J’ai choisi quelques citations, surtout d’artistes et de designers de mode d’avant-garde que j’admire :

 

« Le noir est modeste et arrogant à la fois. Le noir est paresseux, facile, mais mystérieux. Mais par-dessus tout, le noir sous-entend : “je ne t’ennuie pas; tu ne m’ennuies pas !” » — Yohji Yamamato

« Aucun peintre ne devrait commencer un tableau sans passer un lavis de noir. Parce que, dans la nature, toute chose est noire tant qu’elle n’est pas touchée par la lumière. » — Léonard de Vinci

« Voir en couleur ravit l’œil, mais voir en noir et blanc ravit l’âme. » — Andri Cauldwell

« Quand je suis tombée amoureuse du noir, pour moi il contenait toutes les couleurs. Ce n’était pas une négation, au contraire c’était une acceptation. Le noir est la couleur la plus aristocratique de toutes. On peut se taire, et le noir porte tout en lui. » — Louise Nevelson

« On peut porter du noir n’importe quand. On peut en porter à n’importe quel âge. On pourrait presque en porter à chaque occasion. » — Christian Dior

« Les gens peuvent choisir n’importe quelle couleur, du moment que c’est noir. » — Henry Ford

 

J’ai choisi, pour cette exposition collective, des artistes qui se servent souvent du noir dans leurs œuvres. Leurs techniques et leurs influences sont variées, mais quand on les réunit en une seule exposition, on crée une nouvelle beauté. 

Je souhaite que cette exposition ait un impact sur chaque œil qui la voit, qu’on la trouve presque minimale, brutale, ou poétique, imaginative et joyeuse. J’aime observer la réaction des gens lorsqu’ils visitent une exposition d’œuvres choisies.

Juno Youn

VERNISSAGE: Le samedi 6 octobre de 18 h à 21 h 30
RSVP (via Facebook):
Black & noir

Earlier Event: September 8
Sébastien Gaudette
Later Event: December 1
Bobby Mathieson